L’Aigle à deux têtes

Présent depuis la fin du 17e siècle. Il n’avait qu’une tête et accompagnait la confrérie des tailleurs. Bicéphale depuis la visite royale de 1854, il évoque les armoiries communales et danse aux sons de la musique de Meslin-l’Evêque.

×

Contact